Le winch, qu’est-ce que c’est ?

 

Le winch est un outil bien connu de tous les navigateurs, en course comme sur les bateaux de plaisance. Le winch est un petit treuil fixe, disposé sur le pont d’un voilier, qui démultiplie la force appliquée sur les cordages par l’équipage afin de contrôler la voilure. Il est utile sur les drisses (pour établir ses voiles) et sur les écoutes (pour régler ses voiles). Pour être efficace, le winch nécessite qu’on l’utilise correctement afin que la manœuvre se déroule sans accrocs.

 

Cette mécanique est soumise à de fortes contraintes et elle nécessite un entretien annuel, qui doit être réalisé dans les règles de l’art.

 

Avant de se lancer dans l’entretien de son winch, il faut savoir qu’il en existe différents types : autobloquant ou non, mono-vitesse ou deux vitesses et parfois trois vitesses sur les bateaux de régates. Pourtant, la structure générale de ces winches reste fondamentalement la même : socle, cylindre, ressorts et cliquets, engrenages et roulements, poupée et bague (circlip).

 

Entretien du winch, quels sont les éléments nécessaires?

 

Pour pratiquer un nettoyage correct du winch, vous avez besoin de :

Consommables :

  • Graisse spéciale winch : résistante à l’eau de mer et aux fortes pressions (pratique en spray)
  • Dégraissant industriel : type Essence F (graisse et points de rouille)
  • Nettoyant liquide : gasoil, pétrole, white spirit
  • Huile fine spéciale mécanique
  • Cliquets et ressorts adaptés pour le winch, cet ensemble est également appelé « spare kit »

Matériel :

  • 2 pinceaux : nettoyage des pièces / application de la graisse
  • Chiffons
  • Gants
  • Récipient : usage de la solution nettoyante
  • Tournevis : plat et cruciforme
  • Jeu de clés Allen

 

Entretien du winch, quelles sont les différentes étapes ?

 

Il n’est pas nécessaire d’avoir un diplôme de mécanicien ni même d’être un bricoleur averti pour entretenir correctement son winch. Nous vous donnons la marche à suivre en quelques étapes que vous pouvez respecter en toute sécurité et tranquillité.

 

  • A l’aide d’un tournevis ou d’une clé à Allen, dévissez la coupelle supérieure (éventuellement, vis à l’intérieur de la manivelle).
  • Soulevez délicatement la poupée (partie visible) du winch. Attention de bien décoller les roulements qui sont susceptibles de rester temporairement collés à l’intérieur et glisser ensuite de façon incontrôlée.
  • Sans craindre que les aiguilles ne s’échappent, vous pouvez maintenant déposer les deux roulements à aiguilles.
  • A l’aide de la clé à Allen correspondant et en veillant à récupérer les vis, démontez la boîte de vitesses du winch.
  • En surveillant le troisième roulement, déposez la colonne du winch.
  • Déposez l’axe central ; les premiers cliquets apparaissent alors.
  • Nettoyez les cliquets afin que ceux-ci fonctionnent librement.
  • Démontez tous les engrenages.
  • Nettoyez les pièces au white-spirit, pétrole ou gasoil.
    Attention, n’utilisez pas d’essence qui est un liquide trop sec.
  • Remontez les différentes pièces du winch. A cette étape, seules les pièces en mouvement lors du fonctionnement du winch (roulements, pignons et axes) doivent être légèrement graissées, du bout du pinceau ; l’excédent de graisse serait nuisible.
  • Les cliquets et les ressorts doivent être juste huilés (huile fine) lors du remontage, ils ne doivent pas être graissés.

 

Si vous devez entièrement remplacer le winch, reportez-vous à la documentation du winch actuel afin de prendre connaissance de la charge de travail maximale (MWL) ; celle-ci devant être équivalente pour le nouveau winch. Cette charge est définie par le constructeur (chantier naval ou architecte naval) afin de résister aux charges en présence.

 

Entretien du winch, quelques petites infos importantes

 

Afin d’éliminer tous les risques de détérioration du winch lors de son entretien, voici quelques précautions qui vous faciliteront la tâche. A suivre absolument !

 

  • Ne réalisez pas l’entretien du winch trop près de l’eau ni sur un bateau en mouvement. Si une pièce atteint l’eau, il sera très compliqué de la récupérer.
  • Lors du démontage des différentes pièces du winch, prenez-soin de les positionner dans le bon ordre afin de suivre l’ordre inverse lors du remontage.
  • Après le nettoyage complet des pièces du winch, inspectez soigneusement les engrenages, roulements, cliquets et ressorts à la recherche des traces de corrosion (sel, eau de mer), usure et même rupture car si c’est le cas, il faut remplacer les pièces concernées.

Attention, ces pièces peuvent différer d’une marque de winch à l’autre. Pour éviter de vous tromper, utilisez les kits d’entretien / réparation commercialisés par les fabricants de winches et comprenant cliquets, ressorts et graisse. La prudence voudrait que chaque navigateur en ait un d’avance.

  • Ne pas utiliser de l’huile pour moteur car à la longue et associée à l’eau de mer et au sel, elle forme une « sorte de mastic ».
  • Si votre bateau est amarré en bord de mer, rincez le winch à l’eau douce après chaque sortie afin d’éliminer les plus gros dépôts de sel.