Nos 7 conseils pour la réparation de la coque de votre bateau

par | Déc 19, 2018 | Entretenir son bateau | 0 commentaires

Quel que soit Le type de bateau avec lequel vous naviguez, bateaux à moteur, à voile, monocoque, multicoque,…, il est essentiel que la coque de votre bateau soit en très bon état, car même avec un excellent entretien, des éclats, des fissures et des rayures apparaissent.

 

La réparation de votre bateau peut passer par les services d’une entreprise ou être réalisée en maintenance, si c’est une location, mais si vous devez effectuer les travaux vous-même, voici quelques conseils qui vous guideront.

Réparer une fissure ou un éclat de petite taille sur la coque de votre bateau

 

Utiliser du gelcoat de réparation pour colmater une fissure ou un éclat de petite taille. Le gelcoat est prêt à l’emploi ou à mélanger soi-même, il se passe au pinceau ou à la spatule.

 

Appliquer ensuite un gelcoat de finition qui contient de la paraffine afin que le premier puisse polymériser. Lissez-le avec l’aide d’une feuille de terphane qu’il faut ôter avant le début du ponçage.

 

Le gelcoat existe en version colorée mais vous pouvez aussi le teinter vous-même.

Opter pour le bon produit pour la réparation de votre coque de bateau

 

  • Au-dessus de la ligne de flottaison, appliquer une résine polyester, préalablement mélangée à un accélérateur et à un catalyseur.
  • En-dessous de la ligne de flottaison, utiliser une résine époxy mélangée avec un durcisseur. Attention, le mélange durci rapidement.

 

La fibre de verre, extrêmement résistante, accompagne la résine pour la rendre plus rigide.

  • La fibre tissée : exploitation sur une surface plane.
  • La fibre mat : régulièrement employée pour créer des épaisseurs ou des finitions. Elle est appliquée sur des plans courbes.

Craquèlement, fendillement, fissuration : autant de réparations à ne pas négliger sur la coque de votre bateau

 

Avec le temps, la coque de votre bateau se fendille jusqu’à devenir poreuse. Le lustrage s’avère alors insuffisant et il faut envisager de repeindre la coque. L’étape préparatoire à la peinture est de la plus haute importance et engage le résultat final à plus de 80%.

 

La procédure standard minimum (coque en gelcoat) est de nettoyer, dégraisser et poncer avec du papier abrasif très fin (320) puis d’éliminer les traces de poussière avec un chiffon.

 

Cette étape montre quelques différences en fonction des matériaux :

  • Coque en acier ou en aluminium : en bon état, suivre la procédure standard ; en mauvais état, remettre la coque à nu par dérochage, disquage ou sablage.
  • Pour l’aluminium, le sablage est la meilleure option.
  • Coque en bois : gratter ou brûler l’ancienne peinture au chalumeau, appliquer une couche protectrice contre les tâches de moisissures et la pourriture du bois.

 

Terminer en masquant les zones non peintes et l’accastillage.

Repeindre la coque de votre bateau avec une laque

 

La laque existe en deux versions, acceptables sur tous les types de coques :

  • Monocomposants : acryliques ou synthétiques à base de résines alkydes, elles sont moyennement résistantes tout en ayant une bonne adhérence à la surface.
  • Bicomposants : à base de polyuréthane + durcisseur, grande qualité de finition et résistance aux intempéries.

 

A noter, les coques en bois, simples bordés ou à clins seront peintes en laque monocomposants.

 

Les conditions météo pour ce genre de chantier sont très contraignantes : absence de vent (poussières) et d’humidité dans l’air et température moyenne (en extérieur ou en atelier).

 

Assurez-vous d’avoir du bon matériel : pinceaux larges, rouleaux (petites alvéoles) et pads (lissage uniquement) ou pistolet pneumatique si vous avez la maîtrise totale de l’outil.

L’antifouling, l’autre traitement pour la coque de votre bateau

 

L’antifouling est une peinture dans laquelle on trouve des biocides (règlement UE n° 528/2012). Il assure une protection efficace contre l’action nocive des algues et des coquillages.

 

Si la réparation de la coque de votre bateau concerne une partie vive (immergée) vous avez le choix entre deux types d’antifouling :

  • Antifouling érodable : idéal pour les bateaux rapides,
  • Antifouling à matrice dure : contient des résines insolubles aux propriétés de dureté et de résistance élevées.

Stratification : Que choisir, mat de verre ou roving

 

Ce choix dépend de la partie à réparer :

  • Les mats de verre : fils coupés courts au tissage « en vrac », maintenus ensemble par un liant.
  • Le Roving (ou Tissu de verre) : fibres assemblées formant un tissu, doit être utilisé avec du mat.
  • Les complexes : ils se composent d’une face mat et de l’autre Roving.

Les conseils pour percer la coque de votre bateau lors d’une réparation

 

Dans des matériaux composites :

  • Trou de petit diamètre : percer avec un foret métal et fraiser le trou avant d’y insérer la vis.
  • Trou de gros diamètre : percer avec une scie cloche.
  • Grandes ouvertures : utiliser une scie sauteuse en perçant plusieurs petits trous pour insérer la lame.
  • Etanchéité : utiliser du sikalatex marine.

Pour ces travaux n’oubliez pas de porter un masque, des lunettes de protection et des gants.

 

A noter, si en perçant la coque de votre bateau il sort de la poudre jaune (kevlar – aramide) vous devez continuer à percer en sens inverse pour éviter de bloquer le foret.