Le permis voilier pour la conduite en mer de bateaux à voiles définis comme « voiliers » n’est pas nécessaire.

Le permis voilier : navigation de plaisance sur un voilier

Si vous pilotez votre propre dériveur le long de la plage, votre voilier de 10 ou 15 mètres le long des côtes en France ou votre voilier de plaisance de plus de 25 mètres dans les eaux des pays lointains, vous n’êtes pas censé détenir un permis pour voilier de plaisance. En effet, le permis voilier n’est pas nécessaire si votre embarcation est un bateau propulsé essentiellement à l’aide de sa voile, l’éventuel moteur étant alors considéré comme une propulsion auxiliaire.

Le permis voilier : navigation de plaisance sur un voilier équipé d’un moteur

Le permis voilier ou permis plaisance est obligatoire pour les bateaux équipés d’un moteur d’une puissance supérieure à 4,5 kW (6 chevaux), la taille (longueur) du bateau n’intervenant que dans certaines situations.

Dans ces circonstances, le permis voilier sert pour la conduite des voiliers en mer ou en eaux intérieures (lacs, rivières et canaux) avec une option (ou extension) spécifique pour chaque. Ce permis est également utile pour piloter un Véhicule Nautique à Moteur (VNM) tel qu’un scooter des mers.

Permis plaisance, option côtière (permis côtier)

Le candidat titulaire du permis voilier option eaux intérieures (permis fluvial) est dispensé de la partie technique de cet examen. 

 

  • Plan de navigation : limité à 6 milles nautiques d’un abri.
  • Puissance du moteur supérieure à 4,5 kW (6 chevaux).
  • Chaque candidat doit avoir au moins 16 ans.

La formation est nécessairement réalisée sur un bateau-école où les « compétences pratiques » du candidat sont évaluées à la barre pendant environ 2 heures sur une durée de stage d’environ trois heures et demie au total. Il n’y a pas de possibilité de passer cet examen en candidat libre.

La formation théorique dure environ 5 heures. Elle est gérée par un formateur et les compétences du candidat sont validées par un QCM de 30 questions.

A noter que la formation pratique peut débuter avant la fin de la formation théorique.

 

Permis plaisance, option hauturière (permis hauturier)

La délivrance de ce permis offre l’autorisation de naviguer avec un voilier de plaisance sur l’eau de toutes les mers et de tous les océans. Le navigateur de plaisance n’a aucune limite de distance à respecter par rapport à un abri côtier ou autre ; il n’est pas non plus limité dans le choix de la puissance du moteur de son voilier.

  • Plan de navigation : mer, haute mer, lacs, rivières, étangs (plans d’eau fermés).
  • Bateaux concernés : puissance motrice supérieure à 4,5 kilowatts, quelque soit la taille (longueur).

La formation est validée par une seule épreuve théorique de navigation sur une carte spécifique d’une durée de 1h30. Cette carte est une carte « figée » qui a été publiée en 1991 et qui porte le numéro 9999. L’examen doit valider, entre autres, que le candidat

  • lit et utilise une carte marine,
  • calcule les dérives dues aux courants ou aux vents,
  • calcule le cap vrai,
  • a une connaissance des « aides électroniques à la navigation »,
  • utilise la règle des douzièmes pour effectuer le calcul de marée par rapport à son port principal,
  • a une parfaite connaissance du matériel de sécurité obligatoire au-delà de la limite des 6 milles.

La réussite à l’examen déclenche l’obtention du permis voilier de plaisance, option hauturier.

Permis voilier plaisance, extension grande plaisance eaux intérieures

L’examen du permis plaisance nommé également « extension grande plaisance fluviale » est ouvert au candidat de plus de 18 ans, détenteur du permis voilier option eaux intérieures.

  • Plan de navigation : lacs, rivières, canaux.
  • Bateaux concernés : bateaux de plaisance d’une puissance motrice supérieure à 4,5 kilowatts et d’une longueur de 20 mètres et plus.

La formation dure environ 9 heures avec des objectifs précis tels que: protéger son bateau (incendies et voies d’eau), assurer la sécurité des passagers, savoir gérer son bateau (entretien, pannes usuelles), quitter le quai et accoster par toutes les météos, etc.

Les compétences du candidat sont validées par le formateur au fur et à mesure du déroulement de la formation qui peut avoir lieu sur un bateau privé comme sur un bateau-école. Le permis voilier extension grande plaisance eaux intérieures, valide les compétences dudit candidat.

Permis bateau de plaisance, option eaux intérieures ou permis fluvial

Le candidat titulaire du permis voilier option côtière est dispensé de la partie technique de cet examen.

  • Plan de navigation : lacs, rivières, canaux.
  • Bateaux concernés : bateaux de plaisance d’une puissance motrice supérieure à 4,5 kilowatts et d’une longueur de moins de 20 mètres, ainsi que les VNM et les voiliers de moins de 20 mètres avec un moteur de plus de 4,5 kW.

La formation théorique est validée par un QCM de 30 questions sur lequel 5 erreurs max. sont admissibles, et la formation pratique est dispensée sur un bateau-école. Elle dure environ 3 heures et demi dont 2 heures à la barre.