L’assurance pour un voilier semble indispensable même si la législation de notre pays n’impose aucune obligation de contracter un contrat d’assurance dans la mesure où les bateaux sont utilisés uniquement pour des activités de plaisance. Pourtant, les plaisanciers encourent des risques conséquents à naviguer sans être protégés par un contrat d’assurance. Ce contrat vous permet, en outre, d’avoir accès à la plupart des ports de plaisance qui réclament, au minimum, un contrat d’assurance responsabilité civile avant de permettre au voilier de s’amarrer.

Pourquoi souscrire un contrat d’assurance spécifique voilier ?

Le navigateur de plaisance peut opter pour des solutions alternatives et « se contenter » de son contrat multirisques habitation qui offre une garantie responsabilité civile et prend en charge les dommages corporels et les dégâts matériels causés aux tiers. Il peut aussi « profiter » du contrat d’assurance du club de plaisance ou encore de celui du propriétaire du bateau qu’il utilise en formule location. Mais attention car ces contrats, même s’ils évitent d’engager des frais, sont souvent incomplets et ne couvrent généralement pas les personnes embarquées sur le voilier ni leurs effets personnels, pas plus que les activités annexes telles que le ski nautique. La solution idéale est donc de souscrire un contrat d’assurance voilier adapté à votre situation et à vos besoins. Ce contrat spécifique offre des garanties similaires à tous les contrats d’assurance, telles que :
• responsabilité civile,
• vol et incendie,
• garantie navigateur ou conducteur,

tout en adaptant ces garanties pour la navigation de plaisance :
• assistance passagers : sauvetage et frais de recherche (en mer),
• assurance des équipements : matériel électronique et autres,
• garantie remorquage du bateau,
• garantie « pertes et avaries » : assurance du bateau en cas de naufrage, de catastrophe naturelle et d’échouement. Quelque soit le type de contrat d’assurance que vous adopterez pour votre voilier et quelque soit l’assureur, il faudra être attentif au montant de la ou des franchise(s) et au montant de la caution. Ces sommes restant à la charge de l’assuré en cas de sinistre.

Choisir son contrat d’assurance pour voilier en connaissance de cause !

Tous les cabinets d’assurances, quelques banques et maintenant certaines mutuelles proposent des contrats d’assurance bateau, le but étant d’obtenir la meilleure protection contre les dommages corporels et les dégâts matériels pour toutes les personnes embarquées et pour l’embarcation concernée. En direct ou par l’intermédiaire d’un courtier, le type de contrat dépend d’un certain nombre d’éléments. De base :
• âge, valeur et type du bateau,
• zone de navigation : maritime ou fluviale,
• puissance du moteur,
• garanties souscrites pour les personnes à bord (équipiers, invités, navigateur).

En option :
• vol (objets personnels, matériel de bord, etc.),
• incendie du bateau,
• dégâts sur les équipements du bateau (désalinisateur, radio, etc.),
• dégâts sur les équipements hors bateau (ski nautique, jet ski, matériel de plongée, etc.),
• activités assurées hors navigation (ski nautique, plongée sous-marine, jet ski),
• etc.

Pour souscrire votre contrat d’assurance voilier, vous pouvez solliciter les organismes cités précédemment ou une compagnie d’assurance dédiée comme April Marine, dont les différentes agences sont situées dans les secteurs côtiers où les bateaux sont présents en nombre. Ce type de compagnie d’assurances propose des contrats préétablis que vous pourrez adaptés à votre convenance. Dans tous les cas, il faut que vous obteniez plusieurs devis afin de les comparer et d’opter pour le devis le plus compétitif. L’assureur peut également faire un effort sur les tarifs des différentes formules de contrats qu’il propose :
• si vous naviguez depuis plus d’une année sans accident,
• si les activités annexes (ski nautique) sont ponctuelles,
• si vous ne naviguez pas en haute mer,
• si vous avez le permis bateau depuis plus d’une année,
• etc.

Une fois tous les éléments spécifiques passés en revue, vous avez une idée assez précise du type de contrat d’assurance nécessaire pour votre voilier. Avec votre courtier ou votre assureur et bien évidemment, si les papiers du bateau sont en règle et que la personne en charge de la navigation détient le permis nécessaire, vous pouvez signer un contrat d’assurance pour votre voilier. Naviguez sereinement, restez prudent et profitez pleinement de votre voilier de plaisance !