Aujourd’hui, la sécurité tient un rôle grandissant dans chaque secteur de notre quotidien. Etre en capacité de se positionner physiquement quel que soit notre environnement est devenu essentiel pour qu’un contrôle aérien soit efficace, que le chemin de randonnée soit tracé en fonction du paysage et que la route maritime traverse des zones de pêche, etc. Tout ceci demande une grande précision sur le positionnement des objets et des personnes en mouvement.

C’est ainsi que le système GPS est devenu indispensable. Nous allons parler de cartographie, de traceur intégré au GPS, de sondeur GPS, de système de navigation, de taille d’écran (en pouces), de cartes téléchargées, de positionnement sur une carte, etc., mais aussi de batterie, de compas, de GPS portable et de GPS fixe et tout ce qui permet à votre voilier ou votre bateau à moteur de naviguer sereinement. En effet, aujourd’hui, le GPS marine n’est pas seulement un produit qui fournit avec précision la position d’un navire : c’est maintenant un outil connecté, dont les fonctionnalités peuvent être accessibles via un smartphone.

Le fonctionnement du GPS marine

Le GPS marine est un récepteur capable de convertir des signaux émis par les satellites opérationnels en orbite pour affirmer une position géographique très précise. Ces signaux incluent la position du satellite dans l’espace et la date et l’heure où ils sont émis. La puce électronique qui équipe le GPS marine doit alors capter les signaux de 4 satellites (au moins) pour effectuer le calcul de sa position.

Les signaux de chaque satellite dessinent une sphère virtuelle et l’intersection de 3 sphères désignent 2 points, l’un étant sur Terre et l’autre non (espace, profondeurs terrestres). La présence d’un quatrième satellite se justifie par l’utilisation de son horloge atomique afin de synchroniser l’horloge du GPS marine et récupérer les données temporelles. L’utilisation correcte du GPS marine impose donc la présente de 4 satellites (minimum).

La précision de la position est donc essentiellement due à la synchronisation effectuée par l’horloge atomique du satellite : une différence d’une microseconde induit une erreur de 300 mètres. La puce du GPS marine capte en réalité jusqu’à une douzaine de signaux et utilise les redondances pour améliorer les données de positionnement. Il faut malgré tout que le système compense les “phénomènes relativistes” (vitesse et altitude élevées du satellite) pour que le GPS marine joue correctement son rôle.

Le système GPS appartient aux américains !

Le système GPS appartient aux américains et son utilisation par l’ensemble des autres pays de notre planète illustre un lien d’allégeance dont ces derniers cherchent à se défaire.

Pour éviter de dépendre totalement de la prédominance américaine, quelques pays ont développé leur propre système GPS : GLONASS en Russie, Galileo en Europe, Beidu en Chine et QZSS au Japon.

Comment bien choisir son GPS marine ?

Le GPS marine (Global Positioning System) est essentiel dans l’armement d’un navire. Son choix est fonction de vos besoins et de votre programme de navigation. Le pêcheur ne pourra pas se passer d’un sondeur et le véliplanchiste d’une montre GPS qui le gardera sur la bonne route.

Le GPS marine renforce la sécurité de l’embarcation et de ses occupants en fournissant des données précises sur sa position à un instant “t” et sur le positionnement des zones à risques à éviter à tout prix.

Une analyse des différentes options sur les GPS marines peut orienter ce choix.

• Le GPS marine “de base” : indique la position du navire (longitude et latitude).
Option cartographie : afficher une ou plusieurs cartes marines sur l’écran du GPS marine.
Option connexion mobile : afficher les données de navigation sur l’écran tactile d’un smartphone.

• Le GPS marine option “traceur de cartes” : le GPS marine intègre une ou plusieurs cartes marines. Il y note la position du navire afin de choisir une route maritime, changer d’itinéraire ou effectuer des changements de cap en toute sécurité.

• Le GPS marine couplé au DGPS : le DGPS est un récepteur qui, couplé au GPS marine, améliore la précision de positionnement. Le DGPS fonctionne sur une multitude de stations fixes, dont les positions connues permettent l’estimation et la correction avec la position délivrée par le GPS.

• Le GPS marine couplé avec un sondeur : ce GPS marine est appréciable pour récolter des informations sur le milieu aquatique environnant, situer les bancs de poissons ou valider que les fonds marins sont propices à la pêche.

Certains GPS marine sont très complets (produit Garmin ECHOMAP™ Ultra 122sv (GPSMap)), et promettent une “croisière connectée” (WiFi intégré) attractive et confortable. Le prix est conséquent (supérieur à 3000 euros) et les fonctionnalités sont très haut de gamme, ce GPS marine intégrant les fonctions traceur et sondeur : cartographie, tableau des marées, sondeur (création cartes de pêche personnalisées), écran 12 pouces couleurs, antenne interne ou externe, compatibilité avec les compas électroniques, les pilotes automatiques du bateau grâce à la connectivité NMEA 2000®, etc. De quoi rendre la navigation sereine !

Il reste à faire le choix d’un GPS marine fixe ou d’un GPS marine portable (mobile). Les fonctionnalités étant identiques, la différence au profit du GPS fixe est la taille de l’écran tandis que l’élément en faveur du GPS portable est l’opportunité de consulter les données en permanence. Ce dernier peut (aussi) intéresser les marins “locataires”, qui peuvent changer de bateau sans changer de GPS.

Exemple d’un GPS marine qui ne vous quitte pas !

Le GPS portable doit être parfaitement étanche (IPX7) et peu encombrant (taille et poids). La montre connectée Garmin Quatix 5, est un GPS portable qui répond parfaitement à ces critères.

Alors que TomTom est leader dans la commercialisation des produits GPS routiers (voiture, moto, etc.), Garmin est leader de la production de GPS marine et de tout autre appareil d’aide à la navigation de plaisance et sportive, à la pêche et aux sports de glisse sur l’eau comme la planche à voile, le kitesurf, le ski nautique, etc.

Ainsi, la montre QUATIX 5 (Garmin) est équipée d’un système GPS haute sensibilité, ainsi que d’un compas électronique trois axes pour indiquer le positionnement de votre embarcation, un gyroscope interne améliorant la précision de ces données.

Pour une utilisation correcte de toutes ses fonctions, la montre Garmin, elle doit être couplée à un smartphone via “l’application Garmin Connect™ Mobile”. Ce couplage permet l’utilisation du contrôle du pilote automatique et la création et l’enregistrement de waypoints à distance.

Pin It on Pinterest

Share This