Comment nettoyer les voiles de son bateau ?

par | Déc 1, 2019 | Entretenir son bateau | 0 commentaires

Les voiles comme tout le reste des accessoires d’un bateau, voilier ou à moteur, doivent subir un entretien régulier afin d’éviter leur dégradation. Chaque partie du bateau nécessite un produit particulier et le produit pour nettoyer les voiles n’est pas identique à celui utilisé pour nettoyer la coque, le pont ou le cuir des coussins.

Les surfaces immergées et les surfaces émergées (coque sur ou sous la ligne de flottaison) font face à la détérioration imposée par les éléments : le vent, le sel, l’humidité, le rayonnement solaire. Aucune des surfaces en bois comme celles en cuir, en tissu ou en plastique ne sont à l’abri des salissures, plus ou moins marquées lors d’un emploi quotidien dans les conditions de vie à bord. Bref, tout le navire se salit et il est essentiel pourtant qu’aucune tâche, moisissure ou coulée de graisse ne s’interpose pour altérer le fonctionnement correct du bateau ainsi que la vie à bord.

Chaque catégorie d’accessoires doit donc être entretenue et pour cela il est recommandé de se servir des produits adaptés. Certains produits sont faits pour nettoyer le pont ou la coque, d’autres pour nettoyer les tâches et coulures de graisse, et d’autres vont servir à graisser les pièces (huile) et par là-même, à les protéger.

En résumé, les différents matériaux qui constituent votre navire se dégradent au fil du temps :
• Le teck : les agressions des conditions de navigation et les passages répétés des navigants ont raison de l’oléorésine qui se trouve en surface du bois. Le teck perd sa couleur et devient grisâtre sous l’effet de l’oxydation.
Important : le teck change d’aspect tout en conservant toutes ses caractéristiques.
• L’inox : la superposition des particules ou un contact avec un accessoire déjà rouillé peut entraîner des points de rouille sur les accessoires en inox.
• Le tissu, le cuir et le vinyle : la vie à bord apporte son lot de traces (huile, nourriture), griffures, etc.

Nettoyer son bateau reste donc une priorité. Les différents accessoires démontables des bateaux doivent être sortis de ceux-ci et entreposés dans un lieu à l’abri de l’humidité pour l’hivernage. Les éléments extérieurs doivent être rincés à l’eau douce après chaque sortie en mer. Prenez soin de votre navire pour qu’il assure votre parfaitement votre sécurité.

L’objectif final de l’entretien d’un navire est donc de prolonger au maximum la durée de vie de chaque élément : pont, carène, mât, accastillage, coque, cordage, etc. Certaines parties du nettoyage induisent des gestes du quotidien : rien de particulier à nettoyer des sièges en vinyle, en tissu ou en cuir, nous avons tous un canapé et des fauteuils à la maison et aucune différence dans les gestes qui vont servir à nettoyer le bois du pont du bateau et ceux utiliser pour nettoyer votre parquet.

Là où les choses deviennent spécifiques, c’est lorsque vous allez vous attaquer à la garde-robe de votre navire : les voiles.

Pourquoi nettoyer ses voiles ?

Les voiles représentent le seul moyen pour un voilier de naviguer ; il faut donc les nettoyer pour éviter un fonctionnement réduit. L’entretien des voiles permet, en outre, de contrôler leur état et d’éviter tout dommage tel qu’une déchirure.

Les voiles d’un bateau doivent être maintenues dans un bon état de propreté, c’est une obligation, et cela implique un certain savoir-faire et une attention toute particulière. Lorsqu’elles sont grées sur le mât, le tissu des voiles s’abîme au contact de l’humidité et de l’air salé et lorsque les voiles sont à l’hivernage, ce même tissu ne supporte pas non plus, la moisissure.

Attention : Les voileries sont équipées de matériels spécifiques au nettoyage des voiles d’un bateau mais leur utilisation n’offre pas de garantie sur le respect de la qualité de ces voiles car le tissu est étiré et fragilisé après plusieurs lavages. C’est une usure non naturelle et prématurée des voiles, ce qui oriente vers un nettoyage réalisé par le plaisancier avec de l’eau et un produit détergent non agressif.

Il existe deux méthodes pour nettoyer les voiles une fois qu’elles ne sont plus sur le voilier.

Première méthode : lavage des voiles du bateau à la main sur une surface plane importante

Matériel : seau, éponge (chiffon) relativement grande ou d’une brosse très douce, produit de nettoyage non agressif et si possible biodégradable (Slicky – MATT CHEM MARINE), eau. Une grande surface plane où la voile ne peut être accrochée est également nécessaire.
Attention : L’eau de javel est proscrite dans l’entretien des voiles !

• Etaler la voile sur la surface plane
Etaler la voile à l’emplacement dédié en évitant les plis. Si vous avez du mal à disposer d’un espace plan suffisamment grand pour accueillir votre voile, pensez au quai du port lorsque votre bateau est amarré. Dans tous les cas et pour la protection de votre voile, le sol ne doit pas produire d’aspérités et doit, lui-même être propre.
Attention, le pont de votre navire n’est pas un espace adapté.

• Nettoyer la voile
Un nettoyage de la voile à la main prolonge la vie de la voile par rapport au nettoyage en machine. En possession d’un grand récipient d’eau et du détergent doux, il faut diluer ce dernier en quantité suffisante afin d’obtenir un mélange qui mousse. Trempez l’éponge ou le chiffon et frottez la voile sans trop insister. Si le nettoyage de la voile est effectué de façon régulière, il n’est effectivement pas nécessaire de frotter la voile durement, au risque d’abîmer le tissu.
Une fois le « décrassage » terminé, la voile doit être rincée en abondance avec de l’eau douce, et de la même façon que la voile se nettoie des deux côtés, elle se rince également sur ses deux faces.
Note : Si des tâches spécifiques plus tenaces apparaissent (rouille, verdure, huile, graisse, pollution, moisissure, coulure d’inox, etc.), il existe des produits adaptés. L’acide oxalique par exemple, appelé aussi « sel d’oseille » est utilisé comme anti-rouille. La poudre est diluée et appliquée au pinceau ou à l’aide d’un chiffon, directement sur la tâche de rouille.

• Sécher la voile
La voile propre doit être séchée avant de la plier et de la ranger dans son sac pour l’hiver.
Note : Cette étape n’est pas nécessaire si vous remontez la voile sur le bateau car dans ce cas, c’est le vent qui va la sécher.

Seconde méthode : trempage des voiles du bateau avec un mélange d’eau et de détergent

Matériel : un bac suffisamment profond et large pour y faire tremper la voile (poubelle), un produit de nettoyage non agressif (Sail Cleaner – ULTRAMAR) et de l’eau douce etune surface plane sans aspérités pour rincer la voile.

• Faire tremper la voile
La taille du conteneur dépend de la taille de la voile qui doit être nettoyée. Une baignoire peut suffire mais s’il s’agit d’une grand voile, opter pour une poubelle de grande taille. Certains plaisanciers utilisent leur annexe qu’ils remplissent d’eau et dans laquelle il plonge la voile, celle-ci devant être totalement recouverte.

• Préparer le produit nettoyant
Il ne faut pas être « radins » sur la quantité d’eau et utiliser la quantité de détergent en rapport. La bonne proportion de chaque élément est indiquée sur le bidon du détergent.
Il faut d’abord verser l’eau et ensuite, réaliser le mélange avant d’y plonger la voile.

• Laisser tremper la voile
La voile doit être totalement immergée dans la solution et y rester pour le temps de trempage minimum indiqué sur le flacon de détergent. Ce délai est utile au produit pour libérer ses substances actives et dissoudre toutes les saletés accumulées sur la voile.

• Rincer la voile et sécher la voile
Le produit ayant nettoyé de la voile, il faut que celle-ci soit rincée. Comme dans la procédure de nettoyage précédente, il faudra trouver une surface plane pour rincer la voile, à l’eau douce et des deux côtés.
Si la voile est ensuite rangée dans son sac, il faut qu’elle soit sèche avant d’être pliée soigneusement.
Note : Afin d’éviter les plis qui marquent les voiles et les fragilisent, il faut changer de plis à chaque pliage et ne pas trop serrer les voiles.

L’entretien des voiles, avant hivernage ou après une sortie en mer, est essentiel pour leur longévité, une utilisation optimale mais aussi pour votre sécurité lorsqu’elles sont installées sur les mâts du bateau. C’est une étape qui a beaucoup d’importance et ne doit, en aucun cas, être négligée.

Nettoyer son bateau montre à quel type de marin vous êtes !